QUELLES SONT LES MALADIES LES PLUS FRÉQUENTES CHEZ LE CHAT D’APPARTEMENT ?

maladies chat appartement

Même si la vie en appartement convient parfaitement à votre chat, il n’est pas à l’abri des maladies. Les connaître permet de prendre soin de votre animal de compagnie. La prévention reste la seule défense pour éviter la transmission à l’homme de certaines zoonoses. Inventaire pratique des maladies les plus communes du chat d’intérieur.

LES ALLERGIES CONNUES DU CHAT D’APPARTEMENT

Les allergies du chat peuvent avoir de multiples causes. Les symptômes sont souvent cutanés mais le chat peut aussi développer de l’asthme. Limiter les substances allergènes dans l’environnement immédiat de l’animal et soulager la dermatite redonne du confort au chat. La DAPP est une allergie aux piqûres de puces. Cette dermatite passe souvent inaperçue avec le pelage mais la démangeaison peut conduire à une infection locale. Même en appartement, il est conseillé de traiter votre chat contre les parasites qui peuvent envahir votre logement depuis les tapis du couloir.

LES INFECTIONS FRÉQUENTES CHEZ LE CHAT D’APPARTEMENT

Les chaussures et les vêtements des humains peuvent contaminer le chat d’intérieur. Le coryza peut aussi se réactiver suite à une période de stress : ce virus contracté en chatterie reste présent dans l’organisme du chat. Cette maladie contagieuse peut se révéler dangereuse pour le chaton. La maladie se détecte à partir d’éternuements répétés. La rhinotrachéite virale atteint ensuite les voies respiratoires. Le chat peut même contracter une conjonctivite chronique avec un risque de cécité. Si votre chat souffre d’un coryza, il a besoin d’antibiotiques. La vaccination protège votre félin d’une éventuelle infection.

LA CHLAMYDIOSE FÉLINE ET SES CONSÉQUENCES

Cette maladie contagieuse se manifeste par une conjonctivite sévère. Elle est favorisée par la combinaison de plusieurs virus et bactéries. Elle fait souffrir le chat et peut atteindre ses voies respiratoires. En cas d’infection, vous devrez lui administrer des antibiotiques et des anti-inflammatoires. Pour éviter toute contamination, un vaccin existe.

Pour protéger votre petit félin d’intérieur, il est indispensable de le faire vacciner et de le vermifuger. Un traitement antiparasitaire s’avère nécessaire malgré sa vie en appartement. La sédentarité peut entraîner des problèmes de santé si elle est associée à une surcharge pondérale : l’embonpoint du chat fragilise son organisme et altère ses défenses immunitaires. Une alimentation équilibrée et adaptée à son activité physique préserve durablement la santé de votre compagnon.

DECOUVRIR  LE TOP 5 DES TATOUAGES ANIMAUX